Être informé 

 

 

Une question ? Envie de s'informer ? 

Nous sommes à votre disposition  

Zaîla.com 

Zaila.com

Asilah... 

Dialogue des cultures 

 

Située dans le Nord du Maroc, à une quarantaine de Kilomètres de Tanger, Asilah Fut d'abord une ville carthaginoisepuis Romaine. En 1471 elle eut connu une importante invasion de son histoire : près de 500 vaisseaux et 30. 000 soldats portugais venïmment la conquérir pour devenir enfin leur important et stratégique comptoir commercial. Asilah fut construite au XV siècle par les Portugais, puis tomba aux mains d'espagnol jusqu'à sa libération en 1589 par le Sultan Saâdien Ahmed El Mansour. Plus tard, les espagnols ont repris sa pocession à nouveau puis libérée cette fois-ci par Moulay Ismaîl en 1691. Son bombardement par l'armée Autrichienne en 1829 a permet l'instalation et la mise en place d'un protectorat espagnol jusqu'à 1956.Depuis 1972, elle devient grâce à l'association El Mouhit présidée par l'actuel ministre des affaires Etrangères Mohamed Ben Aissa et son ami ( l'artiste plasticien celèbre) Mohamed El Mellihi la ville des Arts et des Cultures du Maroc. Par son mitissage culturel ( Arabo-Espagnole ) Asilah offre à ses visiteurs un réel espace de  rencontre et de dialogue..Un univers où toutes les origines du monde cohabitent ensemble avec harmonie et equilibre.. Au centre ville une église Catholique construite par les espagnols demeure encore fonctionnelle. Elle fait donc partie intégrante du patrimone de la ville. Cette Eglise représente un signe du respect et de tolérance de l'esprit Zailachis envers les pratiques religieuses du monde entier. Au cœur de l'Ancienne médina un très beau centre Culturel ( centre Hassan II ) accueil tous les ans pendant le Festival Culturel d'Asilah un grand nombre d'artistes plasticiens et d'écrivains celèbres dans le monde arabe et occidental. Lors de cette manifestation Culturelle artistique des artistes Marocains et internationaux expérimentent publiquement leurs visions créatives en produisant des oeuvres picturales sur les façades architecturales traditionnelles de l'ancienne Medina. Leurs travaux réalisés resteront exposés tout le long de l'année jusqu'àu prochain festival.Pendant la période de festivité l'ancienne Medina ressemble en alors à une immence galerie naturelle et ouverte où les visiteurs se sentent à la fois spéctateurs et acteurs dans la scène artistique. Parallement à ces manifestations des colloques se multilplies au centre Hassan II où différentes personnalités arabes et occidentales débattent devant leur pubic divers thème liés aux évènements de l'actualité littéraire politiques et Culturels. Quant au soir, il reste réservé à l'appréciation musicale et aux chants traditionnels, classique ou moderne. Par ailleurs Asilah possède de nombreux sites monumentaux certains sont déjà ouverts aux visiteurs tels que "Elkamra" la fameuse tour carrée construite par les portugais et qui devient aujourd'hui un lieu d'expositions permanantes des oeuvres artistiques pendant le festival cultural d'Asilah. Edifice d'après guerre coloniale, le palais de Raissouli est l'un des monuments le plus symbolique et sinificative de la ville: par sa position stratégique il incarne un savoir faire éminent de l'esprit arabe et musulman dans le domaine de l'architecture et de la décoration interieur. Asilah possède également quelques sites archiologiques récamment découverts tels que le site de Mzoura se trouvant à 35km en passant par del Had El Gharbia, un autre Zilis ou encore celui d'El kouass. Ces monuments restent encore à nos jours comme une preuve d'une ville qui a vecu dans un temps où ts dans son temps