Zaîla.com  

Le Site Web du Tourisme Zaîlachi 

Être informé 

 

 

Une question ? Envie de s'informer ? 

Nous sommes à votre disposition  

Zaîla.com 

ABDESLAM CH'OUIAKH,  

L'oeuvre plurielle... 

 

Titulaire d’un DEA en arts plastiques à l’université Sorbonne Paris I, Abdeslam Ch'ouiakh enseigne sa discipline dans l’académie d’Amiens.
Il travaille depuis plusieurs années à une série d’œuvres plastiques et d’installations consacrées principalement à la notion de « corps humain » et au destin qui peut être le sien dans notre monde: un corps à la rencontre de la diversité culturelle dont il s’enrichit et qu’il enrichit à son tour.
Il s’agit bel et bien d’une réflexion humaniste et universelle qui amène l’artiste à expérimenter ses intentions créatives plurielles dans des projets artistiques où le corps est souvent en prise aux situations préoccupantes et graves de notre quotidien.
Abdeslam Ch'ouiakh s’inspire notamment des événements tragiques de notre monde et qui affectent profondément certains: les migrants, les victimes des guerres et du terrorisme et plus largement tout individu en proie aux discriminations raciales et culturelles. Parmi les œuvres les plus connues de Abdeslam Ch'ouiakh , Miroirs mémoire du Temps est une installation expérimentale créée tout particulièrement pour dénoncer toutes les formes de violences morales, physiques et raciales dont notre société souffre encore actuellement. L’artiste cherche surtout à sensibiliser les gens à la paix dans le monde et à la nécessité de vivre ensemble et en harmonie malgré tout ce qui peut diviser une humanité entière.
Miroirs mémoire du temps vit le jour en 2011 dans la ville natale de Abdeslam Ch'ouiakh , Asilah, dans le nord du Maroc.
Depuis cette œuvre a parcouru le monde: Maroc, France, Espagne, Belgique, Allemagne, Angleterre, Suisse, ...
En 2018 et toujours à Asilah, Abdeslam Ch'ouiakh créa une autre installation, « Corps sans âme » pour rendre hommage aux migrants morts en mer.
Là encore, l’artiste tente de faire réagir les consciences humaines face à l’injustice qui frappe les peuples dans nos sociétés.