Histoire d'Asilah (Zilis) Professeur Abdel Wahab Ibn Mansour (Maroc) Historiographe du royaume du Maroc et directeur de la division des documents du royaume, Asilah a connu alors plusieurs événements mais perdu de son influence après la défaite de l’armée marocaine dirigée par « MOHAMED NASSER AL MOUWAHIDI » en 609 de l’hégire 1212 après J.C. ultérieurement, « ABOU KACEM ASSAFI », gouverneur de Ceuta, détruisit ses murailles de peur qu’elle ne devienne une forteresse pour les chrétiens. Mais malgré cette destruction, son nom refit surface lors des événements qu’a connus la mort du sultan « YOUSSEF BEN YACOUB EL MARINI » à Tlemcen En l’an 876 de l’hégire, 1471 après J.C, l’armée portugaise se présenta devant Asilah et après un dur combat et la destruction de sa muraille, l’occupa. Après cette occupation la ville fut comme un grand centre commercial où s’échangeaient les d’entrées provenait de la Presqu‘île lberique, Gênes, Venise, Marseille et des différentes régions du Maroc. Au contrant du 15éme et 16éme siècles la ville est devenus une importante forteresse défendue par des murailles inaccessibles est des armes à feu différentes catégories. Après la bataille de Oued El Makhazin et la défaite hispano- portugaise, Asilah revient du sultan « AHMED AL MANSOUR ASSAADI ». Pendant la règne du roi « MOULAY ISMAIL »,la population qui l’occupait du la quitter et fut remplacée par une population provenait des régions du Rif comme ce fut le cas pour les villes de Tanger et de Larache. Asilah fut le théâtre de plusieurs changements et activités. On y construisit deux mosquées, un bain maure et de nouveaux quartiers, elle fut attaquée par la flotte Autrichienne en 1829 et de nouveau par les espagnols en 1860 lors de la guerre de Tétouan. Pendant la période récente, son nom revint à l’actualité, lors des troubles provoqués par « AHMED RAISSOUNI ». Ce dernier finit par s’en emparer en 1906 et la gouverna à sa guise. Il a édifia un grand palais. Enfin Asilah se réjouit d’un glorieux événement le 9 Avril 1947 lorsque le roi «MOHAMED V», sur sa route pour la ville de Tanger, s’y arrêta et conféra avec le prince « MOULAY HASSAN BEN MEHDI ». Cette conférence et la visite de Tanger, transportèrent le problème de la lutte pour l’indépendance du Maroc à un niveau international. L’histoire de la ville d’Asilah est en fait pleine d’événements. Elle mérite que les chercheurs s’y intéressent. L’académie d’histoire de Madrid possède d’innombrables et précieux documents qui s’y rapportent. Il serait souhaitable que lors du Moussem d’Asilah un groupe de chercheurs puisse entreprendre le dépouillement de ces documents et l’analyse de l’histoire féconde de cette ville. .