MENU

ZAILA.COM
Asilah.fr

CULTURE LOCALE

ABDESLAM CH'OUIAKH 

L’œuvre « Miroirs mémoire du temps » est née le 09 août 2011 au cœur de l'ancienne médina d'Asilah (nord du Maroc).  Abdeslam Ch'ouiakh en est le créateur.
La première intention créative de l'artiste était de rendre hommage aux soldats de sa ville natale morts pendant l'occupation portugaise et espagnole au XVème siècle. Il s'agissait d'une réflexion sur le devoir de mémoire et l'histoire de la ville d'Asilah en usant de l’art comme d’un vecteur de sensibilisation.
La liberté que nous apprécions aujourd'hui est le fruit des malheurs et des tragédies de ceux qui nous ont précédé, des enfants martyrisés, des soldats emprisonnés, torturés et ayant donné leur vie pour nous.  Il est donc nécessaire aujourd'hui de témoigner notre reconnaissance  envers le courage et l'amour de la patrie des braves soldats et enfants de notre ville d’Asilah . Les remparts et les monuments d’Asilah reflètent cette  âme encore vivante parmi nous, une âme dissimulée derrière chaque élément apparent de ces édifices historiques qui occupent encore nos espaces zailachis. Ces monuments nous rappellent certes l'histoire de la ville mais exigent aussi une prise de conscience collective envers la ville et envers ceux qui ont combattu jusqu'à leur dernier souffle pour rendre notre existence synonyme de paix pour toujours.

Ainsi s'engage l'oeuvre « Miroirs, mémoire du temps » dans une aventure unique et humaniste par excellence et dans une relation pluriculturelle au monde. Elle tente d'élargir le champs reflexif de l'Homme à la question de la cohabitation et à la nécessité de vivre ensemble en harmonie avec  nos différences.
L'oeuvre s'inscrit dans une approche réflexive de l'art. Elle est forme et informe. Elle est signe et symbole. Elle est œuvre plurielle, par ses intentions créatives universelles. L'oeuvre s'installe dans des espaces multiples : culturels, publics ou naturels. Elle dialogue ouvertement avec son public. Ce dernier interagit avec elle et devient lui-même facteur de son langage symbolique. Par ses réactions et par ses raisonnements multiples, ses questionnements divers et pertinent, le spectateur plonge corps et âme dans l'histoire même de l'oeuvre et celle de l'humanité.

Ainsi l'oeuvre « Miroirs,mémoire du temps » voyage avec son artiste dans différents pays et cultures du monde.
Du maroc, Asilah, Tanger, Tetouan Chaouen, Larache, Casablanca, Souira vers l'Europe, Paris La Défence , place Musée de l'Œuvre, sous  la Tour Eiffel, Amiens, Clermont de l'Oise, Nogent-Sur-Oise, Fort Mahon, Beauvais, Chantilly "place du musée Condé ", Belgique, Bruxelles Grand Place, Hollande " Amsterdam" Angleterre, Roy, Hasting, Canterbury, Suisse Genève,
Espagne, Madrid, Séville, Allemagne, Nümbrecht, Weimar devant le musée du Bauhaus.
Ainsi, l’œuvre suit son artiste dans ses relations humaines et culturelles avec des peuples qui voient en elle une "Œuvre lumière de Dieu", comme l’avait qualifié une jeune lycéenne allemande.

miroirs mémoire du temps 

 ABDESLAM CH'OUIAKH 

ABDESLAM CH'OUIAKH

zaîla.Arts